Télécharger la présentation des équipes Metfri et Enerfri de l’unité de recherche FRISE
Les deux équipes de l’unité s’intéressent aux équipements/procédés frigorifiques, mais avec des objets de recherche centrés sur l’interaction « équipement-aliment » pour l’équipe Metfri et l’interaction « équipement-énergie » pour l’équipe Enerfri. Ainsi ces deux équipes sont très complémentaires, avec des objectifs scientifiques communs :

  • Modéliser les processus mis en œuvre dans les procédés à différentes échelles (cristal, bulle, gouttes, fluides multiphasiques, prototypes de laboratoire, prototypes de taille industrielle)
  • Développer des outils de caractérisation physique des produits et des procédés
  • Optimiser et éco-concevoir les procédés (via des modèles numériques), avec des contraintes énergétiques, environnementales, sanitaires et socio-économiques fortes

Équipe de recherche METFRI

Maîtrise des écoulements et des transferts dans la chaîne du froid et les procédés associés

Unité de recherche; : Génie des procédés frigorifiques (FRISE)
Responsable de l’équipe : Onrawee Laguerre +33 1 40 96 62 96

Les recherches menées par l’équipe Metfri concernent l’interaction entre les produits et les équipements frigorifiques, en vue d’optimiser la chaine du froid de l’usine au consommateur, avec une approche de modélisation multicritère intégrant qualité des produits, risques microbiologiques et consommation énergétique.

Recherche

Les travaux de l’équipe Metfri visent la caractérisation, la compréhension et la maitrise des hétérogénéités de température et d’hygrométrie entre l’ambiance de procédés frigorifiques et le produit à réfrigérer, et in fine leur impact sur la qualité alimentaire en général. Ces procédés couvrent toute la chaine du froid, du champ à l’assiette du consommateur, et comprennent les tunnels de réfrigération ou de surgélation, les échangeurs pour les liquides, les chambres froides (de stockage), les véhicules frigorifiques, les meubles de vente frigorifiques, les réfrigérateurs ou congélateurs domestiques. Plusieurs axes sont développés :

  • La caractérisation et la modélisation des écoulements d’air autour des produits ainsi que les transferts thermiques entre l’air et les produits impliquant éventuellement un changement de phase (cristallisation de l’eau), comme pour les produits surgelés et leur évolution le long de la chaine du froid
  • La modélisation déterministe-stochastique de la chaîne du froid, en diversifiant les types d’équipements et surtout les critères d’évaluation (optimisation multi-critères), en s’appuyant pour cela sur un partenariat ad hoc (Irstea ou externe). Cette approche doit lui permettre d’étudier les nouveaux circuits de distribution qui se mettent en place (circuits courts, e-commerce) ou d’identifier les circuits les plus optimaux (maximisation de la durée de vie, minimisation du risque d’intoxication alimentaire, minimisation de la consommation énergétique en lien avec les compétences sur la production de froid de la même Unité).

Équipe de recherche ENERFRI

Énergétique des installations frigorifiques, respectueuses de l’environnement

Les recherches menées par l’équipe ENERFRI concernent l’interaction entre la production de froid et les équipements frigorifiques, en vue de limiter leur impact énergétique et environnemental.
Unité de recherche : Génie des procédés frigorifiques (FRISE)
Responsable de l’équipe : Anthony Delahaye +33 1 40 96 60 21
Recherche
L’équipe Enerfri mène des recherches en énergétique et génie thermique pour développer des systèmes frigorifiques performants et respectueux de l’environnement, en particulier à travers la réduction de l’impact de ces systèmes sur le réchauffement climatique (réduction des émissions gazeuses et des consommations énergétiques). Ces recherches portent sur les machines frigorifiques à compression de vapeur, avec un spectre de température allant de -40°C (congélation) à +20°C (climatisation), voire au-delà. Les domaines d’application sont vastes, et concernent autant le rafraîchissement d’ambiance que le froid industriel appliqué entre autres à l’agroalimentaire.
Plusieurs axes de recherche sont développés :

  • Les technologies pour réduire la quantité de fluides frigorigènes (impact direct sur le changement climatique) dans les machines frigorifiques (développement des fluides frigoporteurs diphasiques ou d’échangeurs spécifiques)
  • Les technologies pour améliorer l’efficacité énergétique des machines frigorifiques (impact indirect sur le changement climatique). L’équipe s’intéresse en particulier à l’intensification des transferts par des technologies innovantes (brumisation des échangeurs) et au stockage d’énergie.
  • La modélisation prédictive du fonctionnement de l’installation frigorifique, avec la perspective à moyen terme de coupler ses modèles numériques aux problématiques énergétiques et environnementales, telles que l’effacement d’une installation du réseau électrique ou l’utilisation d’énergies renouvelables intermittentes, en particulier dans le cas du stockage d’énergie.